Les petits mots d’Amandine : Répétition du 24 Avril 2016

Première répétition où tous les figurants sont rassemblés… Le stress monte même si nous avons passé quelques soirées à la préparer. L’équipe de « coachs » s’est renforcée. Nous serons 7 à « diriger » les bénévoles, à les aider à trouver leurs marques sur les différentes scènes. L’angoisse reste pourtant toujours la même : Est-ce nous serons clairs ? Est-ce que chacun va trouver sa place ? Va aimer le rôle qu’on a attentivement choisi pour lui ? Est-ce que le rythme de la scène sera bon ? Derrière nos clowneries de metteurs en scène se cachent bien des interrogations, des angoisses, des essais…

On prend le thé ... On prend le thé ... Et puis, on se lâche !!

 
13h45 : Les premiers figurants de la cour noir et blanc se mettent en place sous la houlette exigeante de Fabrice. Savoir compter, se repérer sur la musique est essentiel pour cette joyeuse équipée qui proposera une chorée remixée de Dirty Dancing … Si si, nous sommes bien dans Alice au pays des merveilles.

 
14h30 : Tous les figurants sont arrivés. Nous expliquons rapidement le programme, chargé : première et dernière scène, scènes 17 et 18. De gros morceaux en perspective. La répète est lancée, chacun part travailler avec son groupe. Dansez chers amis, buvez (le thé !), tournez ou jouez … Alice passe de groupe en groupe sur de beaux accords de piano. Après avoir fait travailler chaque groupe de son côté, nous rassemblons tout le monde. Nous lançons la musique. Premier essai, deuxième essai. Nous partageons un regard ! L’émotion est déjà palpable sur la répétition. Bravo à tous !!

 
Gonflés à bloc, nous attaquons la première scène : Noël à Londres, un joyeux bazar ! Ça court, ça se balade, … Pas facile d’être un automate, pas facile de s’imaginer monter dans le métro ou donner du grain aux pigeons. « Et moi, qu’est-ce que je fais ? » On ne comprend pas ce qu’il faut faire ? Ça ne fonctionne pas ? J’arrive. « Zut, j’ai oublié de leur expliquer de ne pas passer derrière les vitrines … » Nous courrons partout. Après deux filages, la scène commence à s’organiser.

 
Ding-dong ! … Il est déjà 17h. La fatigue commence à se faire vraiment sentir. Mais il reste les deux scènes du débat à retravailler, un haka à peaufiner … Patients et généreux, les figurants jouent encore le jeu jusqu’à 18h !
C’est sur un grand merci que nous nous quittons pour nous retrouver la semaine prochaine. Nous sommes rentrés éreintés mais heureux. Le premier frisson est bien là en voyant le cœur mis à l’ouvrage, l’amusement des figurants, leurs sourires.

 
Un grand merci à chacun de donner vie à des mots couchés sur le papier, de rendre palpables de belles émotions. C’est toujours la même magie de voir une scène chaotique sur papier prendre vie et donner un ensemble harmonieux où chacun est essentiel. Il faut vite se remettre à préparer la prochaine répétition qui arrive déjà … Mais cela se fera sans aucun doute avec un grand enthousiasme !
 

Amandine GODBILLE
PRÉSIDENTE DE L’ASSOCIATION

Amandine

Laisser un commentaire